Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page |
1) LPPR/retraites : Le Laboratoire Jacques Louis Lions soutient la motion du CoNRS (https://www.cnrs.fr/comitenational/struc_coord/cpcn/motions/200117_Motion_LPPR_vf.pdf) (suite...)

Plusieurs postes ouverts au recrutement au Laboratoire Jacques-Louis Lions

Attention postes au fil de l’eau Date limite de candidature : jeudi 5 mars 2020 à 16h

Lien vers les postes

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

90 permanents

82 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

8 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

99 personnels non permanents

73 doctorants

14 post-doc et ATER

12 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres mars 2019

 

Antoine Henrot

Lundi 20 janvier 2020

Antoine Henrot (IECL, Université de Lorraine)
Maximisation des valeurs propres du Laplacien-Neumann

Résumé :
Parmi les questions classiques en géométrie spectrale, la recherche de bornes optimales (on dit souvent isopérimétriques) sur les valeurs propres est une activité encore très populaire de nos jours avec beaucoup de contributions nouvelles. Dans cet exposé, nous considérons le Laplacien, dans le cadre euclidien, avec conditions au bord de Neumann. C’est le problème de maximisation qui est pertinent ici. Après avoir rappelé le résultat de Weinberger pour la première valeur propre non triviale \mu_1 (la boule maximise \mu_1), nous exposerons un résultat récent obtenu en collaboration avec Dorin Bucur (Chambéry) sur la 2ème valeur propre \mu_2 : ce sont deux boules disjointes qui maximisent \mu_2. La technique de preuve fait appel à un bel argument de degré topologique.